Brokers

Litige entre CySEC et Interactive Option

La CySEC ou Cyprus Securities and Exchange Commission est l’une des autorités surveillant le marché des finances et surtout des plateformes d’options binaires œuvrant en Europe. Se chargeant de mettre en avant les irrégularités de ces dernières, elle entre parfois en litiges avec les brokers les plus récidivistes. Parmi celles avec qui elle est actuellement en litige, il y a Interactive Option. Voici les détails de ce problème ainsi que les mesures prises par la CySEC face à cela.

Présentation du problème et d’interactive Option

Le conflit entre la CySEC et la plateforme Interactive Option a débuté depuis maintenant un an suite à des irrégularités dans son activité. Durant cette première confrontation, la CySEC avait obligé Interactive Option à verser une amende valant 300 000 euros. Cela était dû au fait que la plateforme utilisait les services d’autres entreprises pour la gestion et la prospection de ses utilisateurs en plus de les faire perdre durant les négociations. Le paiement de l’amende avait une échéance d’un mois durant lequel la licence d’Interactive avait été suspendue. Le 13 mai 2016, la Pegase Capital Ltd a décidé de se retirer de CIF qui était l’entreprise d’investissement dont elle faisait partie. Encore bien d’autres réclamations ont été faites par rapport à Pegase Capital Ltd durant cette année.

Les conséquences du litige

Après cette date, la Pegase Capital Ltd a décidé de ne plus renouveler sa licence et ainsi de se retirer complètement du marché. Pour cela la CySEC a mis en place un communiqué précisant son départ et les nouvelles dispositions à son égard. Cela implique par exemple l’arrêt complet de son activité de broker d’option binaire en ligne une fois le délai de trois émis par la CySEC terminé. Durant cette période, la plateforme est tenue de régler les différentes platines dont elle fait actuellement l’objet et de payer les investissements des traders dont les comptes sont encore ouverts.